Accueil


JFO FDC25 : Journées Formation Obligatoire 2021 : le Samedi 21 août 2021 à Gonsans
Lien Album Photo des Trophées ACAFC depuis 2016 Lien Album Photo des Trophées ACAFC avant 2016

mercredi 13 août 2014

Un 1er brocard d'été pour Yop, un trophée atypique ...

Petite lecture de vacances... 

Pour tous ceux qui sont en vacances avec bobonne et les enfants, bien loin de leur territoire de chasse en pleine période du rut du chevreuil, je dédie ce petit récit afin de patienter jusqu’à l’ouverture. 

Cette année j’ai placé mon affut dans une bande de bois claire, entre une coupe épaisse, bonne remise à chevreuils, et une lisière de forêt qui débouche dans une vaste culture de céréales. La zone est fréquentée, en attestent les nombreuses coulées qui serpentent entre la culture et la remise.

Les premières sorties, début juin, en fin de journée m’ont permis de prendre contact avec les habitués du secteur. Au début une petite chevrette puis une deuxième un peu plus corpulente. Puis début juillet, toujours le soir, j’ai pu apercevoir leur homologue masculin. La première fois je l’ai vu remonter tranquillement toute la zone dégagée, nez au vent, puis à une trentaine de mètres de mon arbre, brusquement bifurquer et disparaître à la course dans la culture. Je n’y suis retourné que deux semaines plus tard, où par deux fois j’ai pu assister à des courses poursuites à une quarantaine de mètres avec le brocard talonnant la chevrette en émettant un grognement caractéristique. 

Ce premier samedi d’août, il tombe des cordes à 4 heures du matin mais cette fois j’ai décidé de faire l’affut le matin. Je suis sur l’arbre au levée du jour , la pluie a cessé et la nature se réveille. Pendant 3⁄4 d’heure, je suis tenu en éveil par le chant des oiseaux et les arbres qui laissent égoutter les derniers excès d’eau. Puis en levant les yeux, une tache rousse se dessine au milieu du bois clair, venant de je ne sais quel côté. 

Un petit coup de jumelles : c’est un brocard, qui se dirige au pas vers la coupe épaisse. Il disparaît à une quarantaine de mètres de moi ! ET Merd.... Pour ressortir et se diriger contre mon arbre en longeant cette zone de remise. Il serpente entre quelques arbustes en se rapprochant toujours un peu plus se régalant au passage de quelques feuilles. La distance qui nous sépare se réduit, il est toujours calme, moi beaucoup moins. Je profite qu’il passe sous des branches basses pour armer l’ Helium . Il est maintenant à 6 mètres devant moi, tête basse face à moi, Je prends ma visée entre les deux omoplates à la jonction cou thorax ; la flèche est partie ! 

Le brocard se cabre sur ses pattes arrières, fait demi tour en l’air et enclenche un démarrage à scotcher Usain BOLT, pour disparaître en ligne droite toujours en bordure de la coupe épaisse. Je le suis des yeux sur une cinquantaine de mètres en comptant jusqu’à 13 pour ne plus ni le voir ni l’entendre . Je reprends mes esprits et essaye d’apercevoir ma flèche en terre mais je ne vois rien. Je redescends de l’arbre après quelques minutes pour retrouver mon projectile fiché en terre ; le tube est rincé de sang sur toute la longueur. L’anschuss est plein de sang et un rapide coup d’oeil sur le premier mètre confirme l’abondance du saignement. Je me retire dans le calme pour rejoindre la voiture et en chemin envoyer la photo de la flèche à un compère que je pense perché dans un arbre à cette même heure pas très loin d’ici. Je vais chercher le bracelet et Pat me rejoint (le compère est redescendu de son arbre) pour quelques explications. 

Nous entamons la recherche 3⁄4 d’heure après le tir. La piste est régulière et abondante, à quelques endroits, on cherche un peu car le sol est très humide et sombre. Au bout de cent mètres la piste bifurque dans la coupe épaisse. Les premières ronces sont toutes étirées, je fais encore 5 mètres et je l’aperçois couché sur le flanc. 

Un bel échange de sourires, j’ai les yeux qui pétillent. C’est mon premier brocard d’été. Le trophée est loin d’être spectaculaire, voir même un peu atypique mais c’est le plus beau. Il pèse 26 Kg. La flèche rentre entre la colonne et l’épaule droite pour ressortir sous l’aisselle gauche, perforant un poumon et coupant les durites du cœur.` L’animal a piqué un sprint de cent mètres en ligne droite jusqu’à vider la pompe. Un grand merci à Pat pour m’avoir accompagné dans la recherche, la séance photos, et surtout le partage de ce très bon moment de chasse . 

Bonnes vacances à toutes et à tous et les bulles vous attendent.

Yop  

 

9 commentaires:

  1. Sincères félicitations !!!
    De mon côté, va peut-être falloir que je commence à me renseigner : existe t-il des treestands auto-grimpants adaptés aux sièges roulants ? Ou mieux, des sièges roulants avec un systèmes d'attaches rapides permettant d'en faire un treestand en 2 temps, 3 (faux) mouvements...
    Encore du champagne en perspective, ou du vin chaud, vu la météo...

    RépondreSupprimer
  2. Félicitation YOP pour ce jolie prélèvement. :-)

    RépondreSupprimer
  3. Bravo Yop félicitations, content pour toi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. !!!!!!!!!!!!
      Tu as "sauté" à pieds joints sur mon récit affirmant haut et fort que j'ai eu l'outrecuidance de tirer jonction cou thorax et tu poste là, telle une fleur, des félicitations (Choses justifiées, car YOP est un très bon chasseur!) pour une atteinte quasi identique à celle que j'ai infligé à mon brocard!!!
      En l'état, ton attitude ambiguë tient d'avantage à la schizophrénie plutôt qu'un état psychique sain. (Ceci est grave pour une personne à qui on donne quitus pour encadrer un pôle d'entrainement !!!)
      Si, d'aventure, tu as quelques griefs personnels à mon encontre, je te serai gré de m'en faire doléance.
      Je n'ai pas de portes de derrières, si j'ai des choses sur le cœur je les exprime. N'ayant pas de velléités pour l'intromission entre personnes du mêmes sexes, je n'aime pas me faire prendre à sec, cela me rend particulièrement rancunier et haineux!
      SAM

      Supprimer
  4. WAIDMANN'S HEIL YOP!!!!!!!!!!!
    SAM

    RépondreSupprimer
  5. avec un retard certain toutes mes félicitations ...a +

    RépondreSupprimer
  6. Sans entrer dans la polémique, la zone à viser dépend de plusieurs paramètres comme la position de l'animal, l'angle de tir, la hauteur de l'affut et la distance de tir avec pour seul objectif selon nos connaissances anatomiques du gibier convoité, une flèche efficace. Pour ce tir j'ai préféré rester dans le coffre sur tout le trajet de la flèche. Cette analyse est propre à chacun mais ne peut être relatée fidèlement lors d'un récit !

    RépondreSupprimer
  7. Félicitations! Belle émotion...
    Bon désolé pour les bulles vous en aurez plus car je ne serai pas présent samedi prochain ... Sniff.; Soucis de véhicule et abeilles à soigner.. gros emploi du temps du WE ...
    Vivement l'année prochaine que je puisse aller à l'affut sur mon petit teritoire Lorrain, car dans le jura je ne me vois pas allez aux battues avec leur grand pied bien rapides LOL
    A bientot j'espere.

    RépondreSupprimer

Quand vous publiez un commentaire, voici la marche à suivre :
- Si vous avez un compte Google, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante "Commentaire"
- Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL