Accueil


ACAFC : Formation Pratique à Mandeure le Dimanche 27 Mai

ACAFC : Assemblée Générale à Gonsans le Dimanche 10 Juin

FDC25 : JFO le samedi 18 août 2018 à Gonsans


Lien Album Photo des Trophées ACAFC depuis 2016

Lien Album Photo des Trophées ACAFC avant 2016


vendredi 29 juillet 2016

Samedi 30 juillet : entraînements ACAFC


----------------------------------------------------------

Pôle Mandeure


Soleil annoncé pour ce samedi, il pourrait donc y avoir entraînement. 
Comme d'habitude en période estivale, l'entraînement aura lieu s'il y a au moins 5 personnes qui mentionnent leur intention de venir  avec un commentaire (ou à défaut un sms sur le téléphone de Momo au 06 64 49 06 43).
Rdv samedi à 14h30 à la combe à Momo.
Merci de dire qui sera présent ... 

L'entraînement sera confirmé ou annulé par Momo en fonction des réponses reçues par un commentaire sur cet article vers samedi midi.

Pour appeler Pat.
Port : 06 71 79 61 02


----------------------------------------------------------
Pôle Jura (Neublans Abergement)
  
Entraînement prévce WE à Neublans ... ?
Pour appeler Jeannot.

Tél : 03 84 70 04 47
Port : 06 88 84 95 82



---------------------------------------------------------
Pôle Haute Saône (Roche sur Linotte)
http://acafc.blogspot.fr/p/parcours-3d-de-roche-sur-linotte-70.html
 
Entraînement prévu ce WE à Roche-Sur-Linotte ? 


Pour appeler Alain :
Tél : 03 84 91 09 51
Port : 06 81 45 29 97

-----------------------------------------------------------
  A l'attention de tous ceux qui veulent venir s'entraîner, quelque soit le pôle d'entraînement :  pour des questions d'assurance et de responsabilités, pensez à vous acquitter de votre cotisation si ce n'est pas encore fait.

Joyeux Anniversaire Pascal !!!

lundi 25 juillet 2016

Premier brocard à l'arc pour Renaud

Cette saison, je paie mon loupé de l'année dernière, un magnifique brocard traversé par une flèche trop avant et non létale.
La recherche au sang nous avait permis de relever le brocard et nous avions vu clairement la sortie de la flèche trop haute trop avant.
Nous l'avions regardé se défiler devant le chien de sang, à peine à vingt mètres de nous, justifiant la remarque du conducteur au départ de cette recherche: "on va continuer la bêtise jusqu'au bout, on va partir sans carabine ..."
Mon président s'est arrangé pour que je ne dispose pas du tir cette fois ci...

Pas grave, je profite d'une nouvelle part de chasse où l'on m'accueille à bras ouvert, arc ou pas, pas de soucis.
J'ai donc commencé mes affûts vers ce poste 17. Petit clin d'œil, c'est le président de mon ACCA qui me montre le territoire car il est partenaire ici depuis plusieurs années.
La première sortie me permet de voir un brocard, un beau six qui reste à peine dix minutes en lisière de bois puis rentre ...
Je vais courir après ce brocard à plusieurs reprises vers mi-juillet... sans succès. Je mets même en œuvre mon affut au sol, un "assassin" m'ignorera superbement se défilant même après avoir marqué une petite pause à 40m puis rentre au bois à vive allure ...
J'attirerai au buttolo une chevrette qui viendra au gagnage pendant 10 minutes à 25m de moi, mais pas de trace du brocard.
Décidément ça ne marche pas...

Le premier juin, j'avais eu un brocard juste sous mon mirador... mais je n'ai pas osé tirer, trop tôt, il faut les laisser se reproduire quand même.
La veille de ce 21 Juillet, j'ai failli décocher sur une séquence assez intense, mais le brocard n'a pas jugé utile de s'arrêter et surtout est passé au-delà de ma distance de confiance, à 26m, c'était trop loin....

Ce matin, je pars à 5h15. Je passe par la cabane pour noter le poste que j'ai choisi, le 15, c'est une chaise de battue qui a été fabriquée, elle est en bois avec une plateforme assez large, on verra que cela m'a été utile!

Dans ce secteur j'avais croisé un 4 lors d'un de mes retours du poste 17 ou je m'étais mis au sol. Enfin je croyais que c'était un 4.... Ce matin-là, je revenais à ma voiture. Il finissait de manger dans le champ de pois.... et est rentré rapidement au bois alors que j'essayais de l'approcher. Petite satisfaction, il ne m'avait pas aboyé...

Donc, après m'être péniblement équipé, je suis toujours brouillon, j'arrive à me mouvoir vers mon affût.... La chaise est à quelques dizaines de mètre lorsque je vois une chevrette qui rentre au bois a environ 100m de moi...
Je me hisse... m'installe, décompresse... ET ... à 50m de moi pile devant la chaise de battue, une forme brune. Je n'y crois pas, je jumelle... un brocard, bien 5 - 6 cm au-dessus des oreilles mais j'ai du mal à déterminer... 4 ou 6 ou daguet... pfff, il mange de-ci de-là ... tranquille. Il ne m'a pas calculé... génial...

Ce sont de longues minutes qui me font passer de l'euphorie à la déception au gré de ses changements de cap. Finalement je le vois disparaître visiblement en train de rentrer au bois à 60m sur ma gauche… Je pense que ça a duré au moins 20 à 30 minutes !!
Je suis déçu... mais c'est la chasse... Je me dis, surtout pas de manifestation bruyante, ce n'est pas grave mais il pourrait revenir d'ici une heure ou deux ... c'est possible...

J'attends bien moins que ça, une vingtaine de minutes après je découvre une tache sombre.... à 2 m de ma chaise...Je repense au sketch du "Kod" sur le chevreuil qui apparaît soudainement sous le tree-stand .. C'est exactement ça, c'est magique. C'est incroyable, il ressort juste sous moi, franchi le chemin et mange à une petite vingtaine de mètres de moi...mais sur ma gauche ... Je suis gaucher, c'est exactement la zone ou je suis incapable de tirer assis...

Je me décide à me lever, et me mettre à genoux, visage vers l'arbre, le cul qui déborde dans le vide… imaginez la scène…
Tant pis si ce n'est pas orthodoxe, l'important étant de me positionner comme il faut...
En plus, le sieur s'est retourné et est pile en face légèrement sur ma gauche... de face, non pas possible, attend ...

J'arme pour vérifier ma position, oui c'est ok ... mais j'ai un problème d'ancrage, je n'arrive pas à placer ma main derrière mon oreille, c'est quoi ce bazar, j'essaie une fois, deux fois, trop de fois ... Je suis obligé de détendre... et à ce moment-là, l'arc heurte l'arbre... Le brocard sursaute, fait un tour sur lui et .... ME REGARDE .... Je reste immobile. J'ai même mis ma tenue "Feuilles" ... Visiblement ça fonctionne, il se remet à manger...

OUF .... En plus la bonne chose c'est que du coup il est trois quart avant, je corrige mon problème d'armement, arme... et attend, il faut qu'il pivote encore un peu il est trop en avant... oui mais s'il repart, il sera en dehors de ma zone, là je n'ai pas mesuré mais c'est limite à mon avis... Il bouge, pivote... OUIII je peux décocher, tchaaack La flèche quitte mon arc... l'encoche lumineuse me conforte, la trajectoire est bonne, voire idéale.... ça dure une éternité… Elle va exactement là où je ..... Mais que se passe t il ? 

Ma flèche, à quelque mètres du brocard dévie sérieusement sur la gauche et passe.. DEVANT. Non ce n'est pas possible. Tchakk .. je n'entends pas le bruit de coffre, juste un bruit de flèche en terre ... ce n'est pas vrai. Encore un déboire, suis-je maudit ?
Pourquoi cette flèche a dévié à quelques mètres du brocard… je ne comprends pas et le regarde partir en courant... Il fait quelques zig zags et disparaît dans la courbe du chemin ou était parti la chevrette à environ 60m de la chaise... 

Je suis dépité... Ce n'est pas possible... comment est-ce possible... J'ai vérifié mes flèches, j'ai tiré sur mon cube de mousse avec ces lames, je n'ai jamais vu ce comportement à proximité de la cible. Même en temps venteux, j'ai subi le vent et effectivement je voyais les corrections à effectuer mais la déviation se faisait pendant tout le vol pas juste à la fin ... Mais là, rien pas un pet de vent, même moi je n'ai pas pe… non pardon, je m'excuse...

Le départ de la flèche (photo tirée de la vidéo du tir)
Elle file derrière l'épaule


Je jumelle, je vois l'encoche briller dans l'axe où j'ai tiré. Bon au moins, je ne l'ai peut-être pas blessé... Ce serait déjà ça... Mais que s'est-il passé ?
Je suis persuadé que je suis passé devant. Du coup, je décide de descendre tout de suite discrètement de la chaise et d'aller voir ma flèche.
Rien ne bouge... Je me déplace discrètement jusqu'à ma flèche fichée en terre. Je vérifie d'abord la distance par rapport à la chaise.. 21m .. Idéal, le chevreuil devait se trouver à 18 ou 19m... ok ...

Je regarde ma flèche persuadé que je vais la ranger directement dans mon carquoi, dépité... NON, Non pas tout de suite, elle est maculée de sang.. sur toute la longueur et en plus en quantité... Mon cœur tape la chamade ... ET SI ....
Je remonte penaudement sur la chaise pour attendre les 30 minutes.
J'avais regardé ma montre avant de descendre... 6H22

J'étais tellement persuadé d'avoir loupé que je n'ai pas prêté attention à la suite de la fuite de l'animal.. pas grave, j'ai la caméra elle va peut-être me donner des indices...
Non, le visionnage sur le minuscule écran de la "Drift" me montre ... ce dont je me souviens... Le brocard détale, pas au bois, mais reste dans le champ... et disparaît dans le virage à ma gauche comme tout à l'heure...
Bon j'utilise le temps d'attente pour charger la liste des conducteurs de chiens de sang...
Je patiente, je me remémore mon tir… bon sang de bon soir ... que s'est-il passé... si je ne me suis pas posé la question une fois, j'ai dû le faire des milliers de fois ...
Tout était idéal et pendant le vol... le flop !!!! incroyable..

 6h52 Enfin je bouge, je me sors de cette torpeur négative ... C'est la chasse, accepte de louper... voir accepter de ne pas tirer, surtout, surtout ne pas blesser, tu en ressortiras grandi ... Mais quand même .... Non je ne repose pas la question...
J'avais enlevé la lame de ma flèche... la Stricker Magnum avait semble-t-il fait effet... La flèche est plantée dans le sol ou je l'ai retrouvée.. Je me dis 50m… je m'accorde 50m de recherche... s'il y a du sang. Immédiatement je constate effectivement une feuille tachée. J'ai mis la camera en route, je pointe du doigt… ok, je relève la tête ... bon sang, un boulevard de sang se présente à moi ... Est-ce que ... serait-il possible ... tout se chamboule dans ma tête ... mon cœur accélère et je manque de m'affaler à terre... il est touché et très sérieusement...ET SI ...



Je me place à gauche de la piste et regarde, je peux la remonter, cela correspond à ce que j'ai vu sur la camera ... c'est crédible.. Le sang est tantôt très rouge tantôt clair... Que penser de cela... Rien d'autre pas de poils... pas d'os ... Mais la piste de sang, non pardon, le boulevard continue... je suis prudemment.
Mon esprit pédale plus vite que mes jambes et je me permet quelques doutes.. Il ne peut pas être parti dans le pré, il est rentré au bois c'est sur ... mais la piste est là, elle me confirme qu'il a encore bifurqué vers le champ !!!!

Incroyable... J'arrive à la limite de ma zone je dois passer le relais ... à moins que .. je vois une forme...... oui il est là, allongé..

La flèche est passée dans le cou! Les artères sont sectionnées ... je mesurerai la distance par la suite ... 56 pas... Même si un collègue un tatillon jaloux de Pont à Mousson conclu que cela correspond à environ 10 mètres... avec mes petites jambes (hein Fabrice) je pense que la distance de fuite est de l'ordre de 45 à 50 mètres. 

La suite, je donne la dernière bouchée à ce magnifique animal, je me calme, prend le temps de quelques photos et enfin j'éclate, oui c'est mon premier brocard à l'arc ! Je hurle de délivrance, pourvu que personne n'assiste à la scène ... Je m'imprègne de ce moment de recueillement, de respect envers cet animal que je viens de prélever ... 




Merci saint Hubert, merci L'ACAFC, merci aux divers témoignages qui nous prouvent que c'est possible, que la passion peut arriver au bout même si dans de nombreuses situations; on est à un poil de ne pas réaliser le tir ... Mais que d'émotions ...
Je repense à Alice qui m'a accroché lors de cette fête de la chasse à Villafans(70), de l'équipe qui m'a apporté la formation, la passion de cette chasse si particulière ... 

Merci à tous. Ces moments sont tellement fort qu'on ne peut que vous dire MERCI pour la qualité de la formation que vous nous apportez, des entraînements, la passion que vous arrivez tous à nous transmettre, Momo, Yop, Pat, le grand Kod (même s'il râle un peu trop sur les renards..) et tous les autres dont je ne cite pas les noms mais qui sont présents et permettent à cette association de véhiculer des valeurs réelles et sincères.
Je présenterai ce trophée comme le veut la réglementation de la FDC54 et je vous promets que je ferai figurer bien clairement que ce prélèvement l'a été à l'arc ...

MERCI!

Renaud Liehn

vendredi 22 juillet 2016

Samedi 23 juillet : entraînement ACAFC


----------------------------------------------------------

Pôle Mandeure

Temps pertubé annoncé ce samedi après-midi sur le nord Franche-Comté donc pas d'entraînement à Mandeure ce samedi.

Par contre, il faut qu'avec les volontaires pour la manifestation de Dammartin-les-Templiers, on gère ce WE, le passage du matériel d'exposition et des cibles 3D
J'envoie un SMS aux concernés que je remercie d'avance...

Pour appeler Pat.
Port : 06 71 79 61 02


----------------------------------------------------------
Pôle Jura (Neublans Abergement)
  
Entrainement ce samedi à Neublans ?
Pour appeler Jeannot.

Tél : 03 84 70 04 47
Port : 06 88 84 95 82



---------------------------------------------------------
Pôle Haute Saône (Roche sur Linotte)
http://acafc.blogspot.fr/p/parcours-3d-de-roche-sur-linotte-70.html
 
Entraînement prévu ce WE à Roche-Sur-Linotte ? 


Pour appeler Alain :
Tél : 03 84 91 09 51
Port : 06 81 45 29 97

----------------------------------------------------------------------
  A l'attention de tous ceux qui veulent venir s'entraîner, quelque soit le pôle d'entraînement :  pour des questions d'assurance et de responsabilités, pensez à vous acquitter de votre cotisation si ce n'est pas encore fait.

jeudi 21 juillet 2016

Joyeux Anniversaire Christian !!!

 

Un brocard Jurassien pour Laurent

Vendredi 15 juillet, 19h00.

Qu’est-ce que je fais ? Tree-stand ou pas. J’ai bien repéré qu’il y avait 2 ou 3 brocards qui fréquentaient les 2 coulées au milieu desquelles mon tree stand est positionné, mais avec mon dos en vrac, je n’ai pas trop envie de jouer à Tarzan. Je verrais sur place.
Le temps de m’équiper, de charger la voiture et de me rendre sur place il est 19h30, il faudra que je fasse attention un des brocards du coin sort souvent avant 20h00, la dernière fois il nous est rentré dedans alors que j’étais en repérage et que ma fille cadette m’accompagnait, je ne sais toujours pas qui a eu le plus peur, Emilie ou le chevreuil, pourtant il s’était annoncé de loin….
Je pars donc en longeant la haie limitant les champs qui me sépare de la coulée que je dois emprunter pour aller à mon poste. Le champ vient d’être fauché, je vois donc d’assez loin la bordure de la forêt.
Un coup d’œil à 150 mètres de la lisère dans les champs bordant le bois et voilà que j’aperçois à environ 200 mètres une tache rousse inconnue, immobile à 15 mètres de la lisière, dans un champ enclavé par 3 cotés dans la forêt. M…. ! Déjà dehors mais pas dans le bon champ, un coup de jumelle pour confirmer et je trouve un brocard couché, somnolent la tête tournée dans l’axe du vent.
Connaissant bien le coin je décide de couper tout droit pour attraper le plus rapidement possible le chemin de débardage qui s’enfonce dans le bois en espérant que les VTTistes du coin l’on assez fréquemment prit ce printemps pour le rendre propre car autrement ce ne sera même pas le peine de tenter une approche. Un coup de jumelle pour confirmer qu’il est toujours couché et je m’enfonce dans le bois avec un chemin de pirch idéalement propre. Merci les gars !
Je parcours ainsi aisément les 100 mètres nécessaires pour arriver au bord du coin supérieur du champ sans avoir été vu. Le plus dur maintenant est de passer les barbelés qui sont à moitié pris dans la végétation de bordure du champ. Il me faudra 2 minutes pour faire 10 mètres tellement c’est épais (par chance il n’y a pas de ronces mais des coudriers et des troènes).
Le brocard est toujours couché et à 80 mètres de moi. Il a les yeux fermés et Il semble vraiment somnoler, il ne bouge que la tête de temps en temps pour chasser des mouches.
Je peux donc tenter mon approche en me tenant au ras du bois et en progressant doucement, de toute façon je n’ai pas le choix, la partie de lisière pour aller jusqu’au chevreuil est épaisse, très épaisse. Après ½ heures de reptation, de jumelage, de contrôle de la position de ce chevreuil, je suis à 20 mètres. Il ne bouge toujours pas. 20 mètres c’est encore un peu loin pour moi, même si à l’entrainement cela ne pose pas de problème, ce n’est pas une cible. Je pourrais faire encore 3 petits mètres avant que le brocard commence à se secouer et se lever. Ma foi, je n’ai plus le choix… j’attends sagement qu’il se mette en travers la tête vers l’intérieur du champ et pose mon point rouge juste en dessous du cœur. Bien concentré sur "le pou qui est sur le cœur"…… enfin vous connaissez… je me laisse surprendre par l'ouverture des mâchoires du décocheur.
Et là …  stupeur ! Pas de bruit d’impact et mon chevreuil sursaute, part à la course 40 mètres et se couche la tête tourné vers la lisière. Loupé !!!! Et maintenant je ne peux même plus bouger car j’ai l’impression qu’il me regarde. Une minute se passe et le brocard décide de se lever et de remonter au bois. Il va passer à 10 mètres de moi. Je vois alors qu’il garde la tête basse et progresse doucement. Mon expérience de conducteur de chien sang, ayant déjà maintes fois achevé des animaux mal en point prend alors le dessus sur le chasseur et je décide de réarmer le plus rapidement possible mon arc pour, si possible, lui envoyer une seconde flèche. A 1 mètre de la lisière ma seconde flèche traverse le chevreuil en plein milieu. Au moins comme ça, c’est fait….
Il est 20h30. J’attendrai 10 minutes avant d’aller chercher ma première flèche. Je la retrouve vide de sang, même pas une petite teinte sur les plumes jaunes ni sur la lame. Un grand doute m’envahit alors. Un peu stressé, je pars discrètement récupérer ma seconde flèche. Je croise pour la seconde fois la voie d’entrée au bois du brocard et vois distinctement du sang avant l’impact de la seconde flèche. Et bien je l’ai touché lors de mon premier tir, Mais où ? Je suis sûr pourtant de la trajectoire (facile avec les encoches lumineuses) mais l’absence de sang sur la flèche  me laisse dubitatif.
La seconde flèche est revêtue d’un rouge très marqué avec une odeur typique de panse qui me dit que c’est trop derrière et qu’il va falloir attendre. Je m’assois alors et me demande s’il ne faut pas que j’appelle Stéphane (ami conducteur de chien de sang et chasseur à l‘arc) et Badra, son labrador, car je suis un conducteur sans chien agréé depuis peu, Bamboo ma chienne lucernoise nous ayant quitté des suites d’un cancer quelque peu agressif et Lune ma grand Musterlander, sa remplaçante, est trop jeune pour faire un chevreuil et surtout n’est pas encore agréée.
Après quelques instants, j’entends soudainement les râles du chevreuil et des mouvements de pattes dans les feuilles qui ne font plus douter, Il est à 5 mètres de moi en train de finir d’agoniser.
Le reste est des plus standards, je retrouverai mon brocard empêtré dans les troènes, bien mort.
Ma première flèche était presque parfaite, à peine en arrière du cœur de 5 centimètres, 2 centimètres au-dessus du sternum. Pourquoi celle-ci n’était pas maculée de sang ? Je ne vois qu’une explication, la flèche n’ayant pas touché le cœur, celle-ci a traversé le thorax du chevreuil alors que ses poumons étaient en fin d’expiration et de ce fait n’a cassée que une cote à l’entrée et une à la sortie sans toucher de veine ou d’artère importante. Une flèche mortelle mais pas forcément à très court terme, peut-être même qu’il aurait été encore vivant le lendemain matin…..
La seconde flèche a traversé le foie et le début de la panse et était aussi mortelle mais à plus court terme.
Arc: Bear Encounter 65 livres, allonge 27.5
Flèche: Easton Powerflight 340
Lame: Dirtnap Gear 125 grs

Laurent Gaillard




dimanche 17 juillet 2016

Une belle action (et un beau récit) pour le brocard d'été de Momo

Il est 19h00, et ça fait moins de 5 minutes que je suis installé sur mon treestand lorsque ce joli brocard se présente, à une cinquantaine de mètres sur ma gauche.
Il approche lentement, croquant une feuille par ci, frottant ses bois par là, et me laisse tout le temps de me lever, arc en main, de penser à passer mes jumelles par dessus mon épaule, afin qu'elles ne me gênent pas lors d'un tir que je pressens d'ores et déjà assez plongeant, car mon affût est placé assez haut et la coulée est à moins de 10 mètres du pied de mon arbre-perchoir.
Je pense également à bien respirer, calmement, pour évacuer ce stress qu'on appelle buck-fever et qui m'accapare à chaque imminence d'un tir.

Il approche, lentement, il est à 15 mètres, il lève la tête dans ma direction... Ne plus bouger...
L'arc à bout de bras, le crochet du décocheur est dans le loop et je reste parfaitement immobile...
Capreolus reprend sa lente progression, et passe devant moi, de profil. J'arme.

Quelques arbustes m'empêchent d'ajuster le tir, je m'efforce de garder la mire en fibre optique de mon viseur sur son thorax, en suivant son mouvement.
Je suis quasiment suspendu à la sangle qui m'arrime à l'arbre. Je suis complètement incliné, et en équilibre sur cette petite plateforme fixée à 5 ou 6 mètres du sol. Les secondes sont longues, ceux qui ont déjà pratiqué ce genre d'exercice savent de quoi je parle...

Soudain, le brocard ralentit et son thorax se présente à moi entre 2 troncs d'arbre. Lorsque la flèche le percute, il fait un gigantesque bond en hauteur, accompagné d'un cri, ou plutôt d'un râle, et détale comme une fusée. J'entends déjà ce bruit caractéristique de feuillages froissés au sol, lorsque l'animal agonise...
Mon cœur bat la chamade alors que le sien doit envoyer ses derniers centilitres de sang dans les artères de l'animal...
Je pense à enclencher le chronomètre de ma montre, mais le stress est tel que je mets plusieurs secondes à me souvenir sur quels boutons appuyer pour sélectionner la fonction et lancer le chrono.
Je suis surpris, en entendant de gros souffles d'expiration à 2 ou 3 reprises lors des premières minutes d'attente, et je me dis que 20 bonnes minutes d'attente ne seront pas un luxe.

Je vois ma flèche, droit devant moi, plantée au sol. Un coup de jumelle me montre un fût et des empennages recouverts de sang bien rouge, qui recouvre également le sol environnant...



L'attente parait toujours aussi longue, mais ce n'est qu'après plus de 20 minutes que je me décide à descendre de mon perchoir...
Une fois au sol, la piste de sang est très importante, j'ai l'impression qu'il y a du sang partout !



Au bout de 25 à 30 mètres, un nouveau coup de jumelles me permet de découvrir le chevreuil étendu, là où j'avais entendu craquer le feuillage...
Toujours la même émotion, accompagnée de ce regret d'avoir ôté une vie...
Je lui offre une tige de chèvrefeuille en guise de dernière mangeure.


  
L'animal accuse 22.5kg sur la balance.
Lors du dépeçage, je constate que la Striker Magnum a frappé "plein cœur"...




Arc Mathews Heli'm 62 livres.
Tubes Gold Tip Expedition Hunter.
Lames G5 Striker Magnum 125 grains.
Distance de tir : 10 mètres environ.
Distance de fuite : 30 mètres environ.


Sylvain Mollier

vendredi 15 juillet 2016

Samedi 16 juillet 2016 : entraînements ACAFC


----------------------------------------------------------

Pôle Mandeure


OK entraînement maintenu !!!

Grand soleil annoncé pour ce samedi, il pourrait donc y avoir entraînement. 
Mais pour éviter de mobiliser du monde inutilement comme la semaine dernière, l'entraînement aura lieu s'il y a au moins 5 personnes qui mentionnent leur intention de venir  avec un commentaire (ou à défaut un sms).
Rdv samedi à 14h30 à la combe à Momo.
Merci de dire qui sera présent ... 

Pour appeler Pat.
Port : 06 71 79 61 02


----------------------------------------------------------
Pôle Jura (Neublans Abergement)
  
Entraînement prévce WE à Neublans ... ?
Pour appeler Jeannot.

Tél : 03 84 70 04 47
Port : 06 88 84 95 82



---------------------------------------------------------
Pôle Haute Saône (Roche sur Linotte)
http://acafc.blogspot.fr/p/parcours-3d-de-roche-sur-linotte-70.html
 
Entraînement prévu ce WE à Roche-Sur-Linotte ? 


Pour appeler Alain :
Tél : 03 84 91 09 51
Port : 06 81 45 29 97

-----------------------------------------------------------
  A l'attention de tous ceux qui veulent venir s'entraîner, quelque soit le pôle d'entraînement :  pour des questions d'assurance et de responsabilités, pensez à vous acquitter de votre cotisation si ce n'est pas encore fait.

jeudi 14 juillet 2016

Signature de la convention ragondin entre l'ACAFC et la fédé de pêche du Jura

Le 9 juillet dernier, l'ACAFC à signé une convention de régulation du ragondin avec la Fédération de pêche du Jura. Cela s'est suivi par une visite de quelques uns des étangs concernés par notre action qui débutera le 15 juillet. 
Merci à la Fédération de pêche du Jura, ainsi qu'à la Fédération de chasse du Jura (propriétaire d'une partie des étangs et partie prenante dans l'opération) et leurs présidents respectifs pour leur confiance pour cette collaboration qui, je l'espère, perdurera. Merci en particulier à Roland Brunet pour tout le travail réalisé ensemble en amont ainsi qu'à Valéry Recouvreux pour les renseignements par mail et la visite des lieux.
Merci également aux adhérents qui ont fait le déplacement ce samedi et merci d'avance à ceux qui officieront ...

Info aux adhérents ACAFC : vous allez recevoir très vite un mail pour les détails techniques et logistiques des opérations.