Accueil


JFO FDC25 : Journées Formation Obligatoire 2021 : le Samedi 21 août 2021 à Gonsans
Lien Album Photo des Trophées ACAFC depuis 2016 Lien Album Photo des Trophées ACAFC avant 2016

vendredi 7 octobre 2016

William flèche un joli bouc de chamois

Après une dizaine d'affûts dans tous les secteurs de notre village, je suis allé me placer le 4 octobre vers 16h00 au Recet, dans les rochers du bois du roi, lieu de passage de belles chevrées. 

Après 2 heures d'attente, déçu de ne rien voir, pas même un écureuil ! Je décide de rentrer. 18h15, j'arrive tranquillement à l'éboulement « il y a une vingtaine d’années, 50 m environ de falaise s’était détachée de la paroi rocheuse emportant tout sur son passage » et brusquement un gros mâle chamois surgit sur ma gauche, traverse le chemin devant moi à une quinzaine de mètres et s'immobilise sur le talus à droite en me toisant.

 J'effectue doucement un demi-tour pour lui tourner le dos afin de ne pas le stresser, je retire du carquois un tube alu 22/19 muni d’une tri-lame Thunderhead 125 gr, l'encoche sur la corde et arme mon compound. 

Je me retourne lentement mais le chamois n'est plus là ! J’approche silencieusement à l'endroit où il se tenait; il est tout près en contrebas, en me voyant il effectue 2 ou 3 petits bonds sur ma droite et s'arrête derrière et entre 2 arbres proches l’un de l’autre de 2 m. 

Il est en plein travers à 15m, il me regarde et semble sûr de lui et de sa puissance pour fuir à la moindre alerte. Je distingue la tête et l'avant du corps. 3 secondes d'immobilité de l’animal me suffisent pour décocher. 

A l'impact le chamois effectue une superbe ruade en se regardant le flanc droit, l'endroit où il a été touché ! En quelques secondes il détale et disparaît de ma vue 80 ou 100m plus bas. Il est déjà tard et je n'ai pas le temps d'attendre les 20mn réglementaires. Je décide de commencer ma recherche. 

A l'anschuss, je remarque de suite que le sang jonchant sur le sol et les feuilles, est rouge vif avec des bulles d'air, c'est une flèche de poumons, il n'ira pas très loin je pense ! Je marque de mouchoirs papier les points importants. Effectivement, après 1/4 d'heure de marche difficile dans la pente, je retrouve mon chamois dans un trou au bord de la piste forestière du bas, en tombant pour mourir, la flèche s'est brisée en deux, laissant la lame et 20 cm de tube dans l'animal. 

Je le bague et le tire jusque sur le chemin, il est trop lourd pour le remonter à dos. Je le laisse sur place et le ramènerai à la nuit sur mon quad. Lorsque nous le vidons, nous remarquons que la flèche a traversé les poumons et le cœur. Ces quelques secondes de descente rapide lui ont permis de parcourir environ 150 m avec de telles blessures mortelles....incroyable !!! . Il accuse un poids de 50 kg plein.

Merci à mes amis chasseurs qui favorisent les archers jusqu’au 1er décembre pour le tir du chamois et bien sûr aux instructeurs de l’ACAFC.

La photo "un peu spéciale" de l'animal a été réalisée le lendemain matin, il était particulièrement raide.




15 commentaires:

  1. félicitations, beau prélèvement et récit :-*:-*

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour cette délicate attention. Bonne saison l'ami

      Supprimer
  2. Félicitations William, belle flèche !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Christophe, je t'en souhaite d'aussi belles pour cette saison!

      Supprimer
  3. Adj/Ch CHANAL du 5° Rgt de la Légion9 octobre 2016 à 17:46

    Merci d'avoir retrouvé notre mascotte et de l'avoir vidé, quand pourrons-nous venir récupérer? Je vois que vous l'avez bien ré éduqué pour qu'elle se donnent à nos militaires qui en ont bien besoin.

    RépondreSupprimer
  4. Waidmann's Heil William!
    Un très beau trophée et très bel animal (Même si la photo n'est pas très académique, il faut le reconnaître!)
    Le mérite est là, jusqu'au bout...
    Encore bravo!
    SAM

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci bcp Sam. Je suis aussi très déçu de ne pas avoir fait de meilleures photos !

      Supprimer
    2. Tu feras mieux avec ton prochain bouc ;)
      Dans ma première saison de chasse au fusil, il m'était arrivé la même chose avec un chevrillard...les photos existent si je cherche je devrais pouvoir retrouver cela... J'avais 16 ans, ça ne nous rajeunit pas!
      SAM

      Supprimer
  5. Réponses
    1. Merci Momo pour cette attention, je te retourne les compliments pour ton chevreuil.

      Supprimer
  6. Felicitation.
    Je suis surpris qu'un animal sur l'oeil ne réagisse pas à la décoche, peut être que le Chamois n'a pas le saut de corde comme le fait si bien notre Chevreuil facétieux.!
    Merci pour ce récit et ce partage...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Renaud. J'ai aussi été très surpris de voir ce magnifique animal déboulé devant comme ça, alors que 3 mn avant j'étais passé dans des branches mortes faisant un potin d'enfer ! effectivement,le chevreuil quant à lui est beaucoup plus réactif à la détente.

      Supprimer
  7. On reconnait bien là l'aptitude surprenante qu'un chamois isolé peut avoir! Il n'en reste pas moins qu'il faut placer la flèche!
    Félicitations William

    RépondreSupprimer

Quand vous publiez un commentaire, voici la marche à suivre :
- Si vous avez un compte Google, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante "Commentaire"
- Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL