Accueil


ACAFC : Formation Pratique à Mandeure le Dimanche 27 Mai

ACAFC : Assemblée Générale à Gonsans le Dimanche 10 Juin

FDC25 : JFO le samedi 18 août 2018 à Gonsans


Lien Album Photo des Trophées ACAFC depuis 2016

Lien Album Photo des Trophées ACAFC avant 2016


dimanche 19 février 2017

Un lynx égorge deux moutons à Lods dans le Doubs

 Source : francebleu.fr
 
L'animal a été pris en photo par un piège posé par les agents de l'ONCFS, l'Office national de la chasse et de la faune sauvage. - ONCFS Frédérik Poirier


Il fait moins peur que le loup mais il est tout aussi redoutable. Le lynx a tué deux brebis à la mi-janvier à Lods dans la vallée de la Loue. Morsures, empreintes, et photo de l'animal ont vite levé le doute sur l'identité du prédateur.
Patte de velours, discrétion, mais instinct du tueur. Le lynx a égorgé deux moutons à la mi-janvier à Lods (Doubs), dans la vallée de la Loue. Ces deux agnelles de huit mois avaient été mises à pâturer sur la parcelle d'un ami de l'exploitante. C'est au matin que ce dernier a découvert les carcasses des deux bêtes.
Uta Adler élève une trentaine de brebis à Lods depuis quatre ans. - Radio France
Uta Adler élève une trentaine de brebis à Lods depuis quatre ans. © Radio France - Dimitri Imbert
 
Installée depuis quatre ans à Lods, l'agricultrice, Uta Adler, une maraîchère bio qui élève une trentaine de brebis, est encore sous le choc : "On a tout de suite pensé que c'était le lynx car il a une façon typique d'attaquer, il avait mordu à la gorge et mangé une épaule pour revenir plus tard, se souvient-elle. C'est un coup dur, je savais qu'il y avait un lynx ici, il a déjà été vu au centre du village, mais on a toujours peur pour nos animaux, on ne peut pas les protéger avec une clôture." Et pour l'exploitante qui sépare parfois son troupeau en trois en période de reproduction, un chien de berger n'est pas la solution. "Bien sûr il y a l'indemnisation, mais on n'élève pas nos bêtes pour ça", s'indigne encore Uta qui espère une régulation de la population de lynx dans la région.
Une mise à mort propre, la marque des grands prédateurs"- Christophe Guinchard, de l'ONCFS
Venus sur place le jour même les agents de l'Office national de la chasse et de la faune sauvage ont vite levé les doutes sur la nature de l'attaque : "L'hypothèse a vite été confirmée par les traces de morsures et les hématomes sur le cou des animaux", détaille Christophe Guinchard, technicien de l'environnement à l'ONCFS. 

"C'était une mise à mort propre, la caractéristique des grands prédateurs. Les empreintes dans le parc à mouton ressemblaient beaucoup à celles du lynx." Les agents de l'ONCFS ont alors posé un piège photographique à côté d'un des moutons morts, et la confirmation n'a pas tardé. "Le soir même, le lynx était déjà là pour consommer sa proie", conclut Christophe Guinchard.

Une procédure d'indemnisation est en cours. L'agricultrice peut espérer 120 euros pour chacune de ses bêtes. Dans le massif jurassien, les attaques de lynx restent rares, on en compte moins de dix chaque année dans le Doubs. Et selon le centre Athénas de l'Etoile, dans le Jura, citant les chiffres du réseau Lynx, le territoire occupé par le lynx dans le massif jurassien a régressé au cours de cinq dernières années.

3 commentaires:

  1. hééééé ben, si les lynx s'y mettent aussi on n'a pas le cul sorti des ronces.

    RépondreSupprimer
  2. Réponses
    1. Le père speak-ass21 février 2017 à 20:13

      J'ai connu ton curé...
      Il a toujours les sacoches qui pendent et lorsqu'il s'assoie dessus...

      Supprimer

Quand vous publiez un commentaire, voici la marche à suivre :
- Si vous avez un compte Google, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante "Commentaire"
- Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL