Accueil


ACAFC : Formation Pratique à Mandeure le Dimanche 27 Mai

ACAFC : Assemblée Générale à Gonsans le Dimanche 10 Juin

FDC25 : JFO le samedi 18 août 2018 à Gonsans


Lien Album Photo des Trophées ACAFC depuis 2016

Lien Album Photo des Trophées ACAFC avant 2016


samedi 4 novembre 2017

Affaire du cerf de La Croix Saint-Ouen, la Société de Vénerie rend son rapport

  
Source : chassepassion.net

La très sérieuse Société de Vénerie vient de publier sur son site internet son rapport au sujet de l’incident de La Croix Saint-Ouen, ou un cerf avait était abattu dans un jardin par un maître d’équipage le week-end dernier.
Le point le plus important, et qui confirme les échos qui se faisaient entendre depuis quelques jours, est que ce n’est pas Alain Drach, le maître d’équipage, qui a ordonné de tirer le cerf, mais bel et bien la gendarmerie présente sur place afin de sécuriser les lieux. En effet, l’équipage La Futaie des Amis, a clairement voulu gracier ce cerf. Pour preuve pendant 1h des hommes ont tenté de déloger l’animal afin qu’il puisse retrouver son milieu naturel.

Hélas, l’animal est devenu au fil des minutes de plus en plus nerveux, et avec une foule de plus en plus présente dans la rue, la gendarmerie a décidé de faire abattre le cerf. C’est donc le maitre d’équipage avec une carabine qui a appliqué l’ordre de la gendarmerie, mais il ne s’agit absolument pas d’un acte de chasse. Cela devrait, du moins nous l’espérons, calmer les esprits de beaucoup de chasseurs qui ont exprimé, notamment sur Facebook, leur indignation face à cette situation.

Pour autant la société de Vénerie relève des manquements dans l’organisation de la chasse. Conscient qu’un arrêté municipal interdisait la chasse à courre dans le village de La Croix Saint Ouen, l’équipage aurait dû stopper la chasse plus tôt, d’autant plus que le secteur de Compiègne est jugé brulant à cause d’une forte activité des anti-chasses, association AVA en tête (abolissons la vénerie aujourd’hui).
La société de Vénerie a donc décidé de soutenir Monsieur Drach devant les tribunaux (ce dernier ayant porté plainte pour diffamation et violation du droit au respect de la vie privée), mais en parallèle de le sanctionner lui, ainsi que l’ensemble des équipages à courre de la forêt de Compiègne.

Voici les sanctions :
–  L’équipage doit annuler toutes ses chasses pendant un mois. Cette mesure prend effet immédiatement et concerne tout autre équipage de cerf en forêt de Compiègne. Elle permettra notamment de restaurer un climat apaisé alors que la chasse prévue samedi prochain, jour de la Saint Hubert de l’équipage, s’avérait tendue.

– Alain Drach est suspendu de ses fonctions de maître d’équipage jusqu’à la fin de la saison.

– Les responsables de l’équipage devront proposer un projet visant à définir les zones sensibles 
identifiées en forêt de Compiègne et préciser pour chacune les limites à partir desquelles des mesures de sécurité doivent être prises pour éviter de reproduire des situations semblables. Ce projet comportera l’organisation et les moyens mis en œuvre pour assurer la bonne exécution de ces mesures. Il devra être validé par la Société de Vènerie avant la reprise des chasses.

– Si chacune de ces décisions n’étaient pas respectées, l’exclusion de l’Equipage La Futaie des Amis de la Société de Vènerie serait immédiate avec toutes les conséquences que cela entraînerait.

Photo illustration : Société de Vénerie – Audrey Bert


2 commentaires:

  1. Le père speak-ass4 novembre 2017 à 14:07

    Il faut vraiment faire attention à la strychnine dans la vénerie. Il avait raison le gars de Longevelles...

    RépondreSupprimer

Quand vous publiez un commentaire, voici la marche à suivre :
- Si vous avez un compte Google, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante "Commentaire"
- Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL