Accueil


Formation ACAFC 2021 : Formation Théorique à Gonsans le Dimanche 25 avril 2021.

Formation ACAFC 2021 : Formation Pratique à Mandeure le Dimanche 9 mai 2021.

Formation ACAFC 2021 : Epreuves Fin de Formation des Stagiaires + Journée des adhérents et Assemblée Générale à Gonsans le Dimanche 6 juin 2021

JFO FDC25 : Journées Formation Obligatoire 2021 : le Samedi 24 avril et 21 août 2021 à Gonsans



Lien Album Photo des Trophées ACAFC depuis 2016

Lien Album Photo des Trophées ACAFC avant 2016


samedi 13 avril 2019

Trafic d’oiseaux : Une centaine de passereaux protégés libérée après des perquisitions


Source : La voix du Nord.fr 



 L’ONCFS a réalisé trois perquisitions chez des particuliers début avril. Ils se livraient au trafic d’oiseaux protégés, pratique qui provoque l’effondrement des populations.
Des verdiers d’Europe, des chardonnerets élégants, des linottes mélodieuses... Au total, 112 passereaux protégés détenus illégalement par des particuliers ont été remis en liberté dans la métropole lilloise par les agents de l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS). Après plusieurs semaines d’enquêtes, ils ont opéré trois perquisitions lors desquelles ils ont également découvert des pièges pour capturer les animaux.




Au total, 370 passereaux protégés ont été saisis dans le Nord et 72 dans le Pas-de-Calais. «  Pour les trois premiers mois de 2019, ce sont déjà 186 oiseaux saisis sur ces deux départements  », remarque l’ONCFS, qui indique que «  les contrevenants encourent des peines de 150 000 euros d’amende et deux ans de prison  ». Cependant, «  l’ampleur de ce trafic est probablement sous-estimée  ».

Jusqu’à 1000 euros pour certains oiseaux « mutés »


La région est d’ailleurs particulièrement touchée. «  But de ce trafic: alimenter en oiseaux les personnes qui détiennent ces spécimens pour leur agrément personnel, les collectionneurs ou les éleveurs pour des concours de chant et de beauté qui se déroulent principalement en Belgique  », poursuit l’ONCFS. Un chardonneret peut se vendre entre 50 et 70 euros. «  Une fois l’oiseau blanchit avec une fausse bague homologuée, ce prix est multiplié par 2 ou 3  », assure l’ONCFS. Enfin, après des croisements, certains spécimens atteignent les 1000 euros.
Le trafic encouragé par ces sommes est dévastateur pour la biodiversité. «  Une baisse de l’ordre de 40 % est enregistrée au plan national pour le chardonneret et de près de 80 % pour les effectifs nicheurs de la linotte mélodieuse en Nord Pas-de-Calais sur la période 1995 à 2014  », alarme l’ONCFS.

Aucun commentaire:

:)) ;)) ;;) :D ;) :p :(( :) :( :X =(( :-o :-/ :-* :| 8-} :)] ~x( :-t b-( :-L x( =))

Publier un commentaire

Quand vous publiez un commentaire, voici la marche à suivre :
- Si vous avez un compte Google, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante "Commentaire"
- Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL