Accueil


Formation ACAFC 2021 : Formation Théorique à Gonsans le Dimanche 25 avril 2021.

Formation ACAFC 2021 : Formation Pratique à Mandeure le Dimanche 9 mai 2021.

Formation ACAFC 2021 : Epreuves Fin de Formation des Stagiaires + Journée des adhérents et Assemblée Générale à Gonsans le Dimanche 6 juin 2021

JFO FDC25 : Journées Formation Obligatoire 2021 : le Samedi 24 avril et 21 août 2021 à Gonsans



Lien Album Photo des Trophées ACAFC depuis 2016

Lien Album Photo des Trophées ACAFC avant 2016


lundi 23 novembre 2015

Le 1er grand gibier à l'arc de Renaud en battue péri-urbaine des Fourrasses à Nancy

Etant moyennement satisfait de ma première saison d'affut/approche à l'arc, j'étais bien décidé à profiter de cette belle opportunité que nous propose Bernard et son équipe aux Fourasses en chasse péri-urbaine à coté de Nancy pour espérer ouvrir mon compteur.
Mais pour cela, j'étais conscient qu'il ne faut pas lésiner sur les moyens, il faut être présent, il faut tenter sa chance.

Les deux premières sorties ne me souriront pas... Peu (moins ..) de gibier vu par rapport aux trois sorties que j'avais faites l'année dernière en fin de saison.
Le 2 et le 23 octobre je n'ai aucune occasion de flécher..Mais j’apprends de Max une technique qui semble fonctionner. Au casse croute avant départ, Max le Mosellan, assène à qui veut bien l'entendre.. c'est à dire tout le monde.. "Aujourd’hui, je tue !"Bon.. pourquoi pas...
Hé bien il fléchera un superbe sanglier qui sera d'ailleurs presque le seul prélèvement de la journée (Olivier a fléché un Brocard qui sera retrouvé le lendemain...).
Enfin bref, pour preuve que le "mantra", voir la "méthode Coué" semblent fonctionner.

Donc au casse croute de cette troisième sortie le 6 Novembre, je déclare à qui veut bien l'entendre (oui oui je sais tout le monde l'a entendu): "aujourd'hui je tue !"

La traque effectué "aux jardins"... - Haaa les jardins ... située juste derrière les maisons dans lesquelles les sangliers provoquent de gros dégâts, cette traque a souvent apporté son lot d'émotions (deux flèches magnifiquement loupées l'année dernière lors de la dernière battue de la saison, la première qui passe juste derrière la vrille d'un sanglier qui manifestement avait oublié de prendre son train tellement il allait vite ... Et l'autre qui chatouille le groin d'un autre moins pressé qui s'est tout bonnement arrêté au son de ma décoche.... Sniff). 

Enfin bref, revenons à ce jour de 6 novembre 2015..Jérome m'envoie me poster au bout d'un passage assez dense en ronciers, mais manque de bol en y arrivant, Jean Francois (Vosges) est déjà en place, on convient finalement de me positionner à l'autre extrémité, ou se trouve d'ailleurs une magnifique coulée qui monte du chemin vers ce passage étroit.. Jérome me dit: « tu te mets juste au dessus de la coulée c'est là que ça passe...»

La traque commence, assez rapidement, j’entends un "Chevreuil" annoncé.. Puis des bruits de ronciers, ça arrive vers moi, ça va vite, je distingue le brocard bondissant...qui vient vers moi, j'arme et décoche ... mais je pense voir la flèche en dessous, il se rase en me passant et disparait vers Jean Francois. J'attend je pense l'entendre flécher mais rien...je vais à ma flèche.. enfin non , à l'endroit ou je pense retrouver ma flèche.. mais nada. Impossible de la retrouver!! Ce sera Olivier qui la retrouvera lors du contrôle de tir effectué en fin de traque, merci Olivier.. (au moins quinze degré à droite par rapport à l’axe ou je pensais avoir tirer.)
Pas de sang, le bruit du vol de la flèche n'a été perturbé que par les ronces présentent je suis à peu près certain de ne pas l'avoir touché...

Les traqueurs passent sous moi et progressent vers la droite (quand j'ai le chemin et les jardins devant moi) tout à l'heure au tir, j'avais le chemin dans le dos, le brocard m'arrivait de la droite et a filé vers la gauche. Soudain, j'entends "à la Houe", ça crie .. ça alerte... puis plus rien, les traqueurs reprennent leur lente progression.. et s’éloignent de moi..
Rebelotte, ça crie à nouveau, mais surtout j’entends "ça revient derrière" !! ah mais c'est bon ça..
Soudain je vois les rejets qui sont directement sous le chemin remuer, un animal remonte sous le muret et vu les bruits que j’entends ce n'est pas un chevreuil!!! J'arme en pointant le début de la coulée sous mes pieds... je sais qu'il doit franchir le muret, passer le chemin avant de monter vers moi si c'est son idée.. J’entends effectivement passer le premier muret mais au lieu de le voir déboucher a mes pieds, j'entend les rejets à ma gauche vibrer. Il me contourne !! Je pivote alors vers la gauche au moment ou il débouche des ronciers, je suis complètement vrillé et je ne sais pas s'il va continuer pour me contourner ou repartir sur la gauche. Y'a plein de ronces, je distingue très bien sa forme, il est gros! mais je dois prendre LA décision....Je décoche...Je le vois basculer sur le flan droit dans les ronciers à ma gauche, l'extrémité de ma flèche avec l'encoche lumineuse m'indique que la flèche est encore dedans. Mince ça n'a pas traversé...
Flèche de M.. ?

Il se débat, fonce dans le roncier en face de moi casse la flèche et disparaît dans les rejets et ronces, vers Jean-Francois... Je crie « à la houe, attention c'est un gros il est blessé. »
Alors bon je sais que Jean Francois n'est pas un gringalet, il me fait remarquer après coup "ce n'est pas la peine de crier comme ça, il avait entendu", mais quand même, un sanglier blessé peut s'avérer bien méchant...mais il n'arrive pas jusqu’à lui...

Je préviens Olivier, Pat ... hé oui, notre président est venu avec quelques gars du Doubs (Pitou, Thomas, Axel et Thierry) pour participer à cette battue. "Ok, on va faire passer les traqueurs dans l'autre sens s'il s'est posé, Pierrot le servira...".Je les entends arriver et soudain Pierrot lance un peu déçu "il est là, mais il est bien mort!" (un peu déçu car il aimerait bien mettre en œuvre sa pique ...).
Le sanglier a fait environ 80m et est resté dans les rejets entre Jean Francois et moi.
C'est une laie de 65 kg vidée. Elle n'était pas annoncée suitée et je n'avais pas la possibilité de sexer dans le roncier, c'est allé tellement vite!
C'est mon premier grand gibier à l'arc et en plus, j'ai le plaisir d'avoir pu réaliser ce prélèvement avec la présence de Pat qui préside l'association des chasseurs à l'arc de Franche Comté (ACAFC), où j'ai effectué ma formation complémentaire. Une belle cerise sur le gâteau...


La troisième traque se passe sur un petit nuage !!! je ne verrai rien mais j'ai tellement de choses dans la tête.

Le maître des lieux, Bernard, n'étant pas là, c'est Olivier qui préside le tableau, les honneurs sont rendus et m'enduit généreusement la figure en rituel du premier gibier prélevé..



Et la photo de groupe est faite, quelle magnifique journée !!


La flèche est légèrement arrière un peu haute, elle passe sous la colonne vertébrale mais sectionne l'artère sous colonne avec pour conséquence une faible distance de fuite.

Arc Bowtech Justice (merci Michel !!!) (Note du webmaster : on ne remercie pas Jacquie ? )Flèche Piledriver  Hunter Carbon Express 250 avec lame Striker Magnum.

Renaud Liehn


Aucun commentaire:

:)) ;)) ;;) :D ;) :p :(( :) :( :X =(( :-o :-/ :-* :| 8-} :)] ~x( :-t b-( :-L x( =))

Publier un commentaire

Quand vous publiez un commentaire, voici la marche à suivre :
- Si vous avez un compte Google, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante "Commentaire"
- Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL