Accueil


Formation ACAFC 2021 : Formation Théorique à Gonsans le Dimanche 25 avril 2021.

Formation ACAFC 2021 : Formation Pratique à Mandeure le Dimanche 9 mai 2021.

Formation ACAFC 2021 : Epreuves Fin de Formation des Stagiaires + Journée des adhérents et Assemblée Générale à Gonsans le Dimanche 6 juin 2021

JFO FDC25 : Journées Formation Obligatoire 2021 : le Samedi 24 avril et 21 août 2021 à Gonsans



Lien Album Photo des Trophées ACAFC depuis 2016

Lien Album Photo des Trophées ACAFC avant 2016


mercredi 17 février 2016

Un loup dans le massif du Donon, côté mosellan



Source : dna.fr
 
Le loup est en Moselle, c’est une certitude. Un cliché a été pris le 30 janvier par un piège photographique à Walscheid dans le massif du Donon. Et deux attaques de troupeaux à proximité font l’objet d’enquêtes approfondies.
 
Un loup surpris dans le massif du Donon- Moselle PHOTO CROC

 
On le savait dans le massif vosgien et peut-être au sud de la Meuse. Mais le loup ne connaît pas les frontières et poursuit discrètement sa progression en territoire lorrain. Le voilà désormais en Moselle. Et ailleurs qu’au parc de Sainte-Croix.
Un piège photographique a capturé l’image d’un loup le 30 janvier à 21 h 13, dans le massif du Donon, à Walscheid. Le cliché émane d’un des appareils installés par le CROC (Centre de recherche et d’observation sur les carnivores) dans le cadre d’une opération de recensement du lynx. Ces pièges se déclenchent automatiquement à chaque mouvement. À intervalles réguliers, les agents de l’ONCFS (Office national de la chasse et de la faune sauvage) relèvent les cartes mémoire et font le tri dans les photos. Le 9 février, alors qu’ils cherchaient Van Gogh, nom donné à un lynx emblématique du massif du Donon disparu des écrans radar depuis longtemps, c’est avec stupéfaction qu’ils ont découvert un loup. Le document a été analysé par la cellule spécialisée du Cnera (Centre national d’études et de recherches appliquées) à Gerstheim. « Silhouette de type lupoïde. Présence d’un masque labial blanc. Oreilles courtes et peu pointues. Pelage contrasté avec partie dorsale gris foncé et flancs plus clairs présentant un dégradé régulier des couleurs. Queue portée tombante plaquée à la croupe. Présence d’un liseré noir sur les membres antérieurs. Tous les critères phénotypiques relevés sur la photo sont caractéristiques de l’espèce Canis lupus », est-il écrit dans le rapport.

Déjà des attaques de troupeaux

Dans le même temps, une attaque d’ovins a été constatée le 12 février à Métairies-Saint-Quirin, soit à une quinzaine de kilomètres à vol d’oiseau de Walscheid. Deux brebis ont été tuées, une autre blessée et une quatrième est égarée. « Ne faites surtout pas de conclusions hâtives. Notre troupeau fait parfois l’objet d’attaques de gros chiens. L’enquête démarre tout juste et il est prématuré d’affirmer qu’il s’agit du loup », prévient Laurent Appel, éleveur prudent. Mais Jean Kugler, directeur départemental des territoires de Moselle, se montre plus affirmatif : « D’après les premiers éléments, il y a une forte probabilité qu’il s’agisse du loup. Nous en aurons la confirmation en début de semaine prochaine. » Une autre attaque, survenue quelques jours plus tôt chez un éleveur de la même commune, a aussi été signalée à la gendarmerie. Un témoin a par ailleurs fait part d’une observation visuelle le 26 janvier à Abreschviller. La première, mais certainement pas la dernière dans ce massif du Donon où l’espèce protégée a tout pour vivre heureuse.

Philippe MARQUE
 

1 commentaire:

Quand vous publiez un commentaire, voici la marche à suivre :
- Si vous avez un compte Google, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante "Commentaire"
- Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL