Accueil


Formation ACAFC 2021 : Formation Théorique à Gonsans le Dimanche 25 avril 2021.

Formation ACAFC 2021 : Formation Pratique à Mandeure le Dimanche 9 mai 2021.

Formation ACAFC 2021 : Epreuves Fin de Formation des Stagiaires + Journée des adhérents et Assemblée Générale à Gonsans le Dimanche 6 juin 2021

JFO FDC25 : Journées Formation Obligatoire 2021 : le Samedi 24 avril et 21 août 2021 à Gonsans



Lien Album Photo des Trophées ACAFC depuis 2016

Lien Album Photo des Trophées ACAFC avant 2016


mercredi 8 août 2018

Un joli brocard comme 1er gibier à l'arc pour Xavier, stagiaire ACAFC 2018

 Nous sommes le 28/07/2018, il est environ 20h00.
 
Olivier et moi sommes en place depuis une bonne heure, il a plu aujourd'hui, il ne fait pas trop chaud, les conditions sont bonnes.
 
Nous avons déjà aperçu un beau brocard, mais il n'a pas daigné se rapprocher malgré les appels au Buttolo.
 
Un autre brocard entre en scène, il s'éloigne doucement de moi en broutant l'herbe malgré le Buttolo, puis quelque chose l'effraye, alors il s'éclipse dans ma direction puis se calme à nouveau, il est alors à une cinquantaine de mètres.
 
L'herbe est plus verte dans ce secteur, il en profite et broute tranquillement en se rapprochant de plus en plus.
Je suis posté en lisière, derrière un rideau d'arbustes et dans l'ombre.Le brocard ne me capte pas du tout, pourtant le vent est de Sud Ouest et il aurait pu me sentir, mais il reste calme et se rapproche encore.
 
Mon rythme cardiaque s'accélère à mesure que la distance qui nous sépare diminue. Je respire lentement et avec amplitude, mais j'ai bien du mal à contrôler ce coeur qui trahi mon émotion.
 
Je décide d'armer mon arc lorsque la distance me semble bonne pour un tir (Olivier mesurera par la suite une distance de 17 mètres). Je suis très concentré sur le geste que je me prépare à faire, à ce moment, mon rythme cardiaque s'efface, je ne tremble pas, le brocard est presque de flanc, je lâche alors ma flèche.
 
Un bruit sourd à l'impact me signifie que la flèche a touché sa cible, alors le brocard tourne sur lui-même et se couche au sol. Il est encore vivant, je ne bouge plus, manifestement il est cloué au sol, la flèche a du toucher la colonne.
 
Nous nous rapprochons après quelques instants, l'animal vit toujours, je fais donc ce qui est nécessaire pour écourter ce moment.
Cette flèche est la première que je décoche sur un gibier et elle fait le travail. Chance du débutant ou résultat des entraînements? J'opte pour la deuxième proposition.
 
Grand merci à mon ami Olivier pour ce moment unique qui nous aura tout de même demandé de nombreuses sorties et une patience certaine. Sans son aide et ses précieux conseils, je n'aurai pas obtenu un tel résultat.
 
Indéniablement, la chasse à l'arc demande beaucoup d'investissement, de préparation, de repérage,de patience, mais quelle émotion lorsqu'on aboutit au résultat escompté.
 
Vivement la suite.
 
Xavier Munier
 

6 commentaires:

  1. Waidmann's Heil Xav!!!!!!!!!!!!!!!
    Content que votre binôme ait été performant!
    Cependant, sans hasard ni moindre dédain, ce résultat est largement mérité vu votre assiduité (A tous les deux!) aux entraînements.
    Amitiés,
    SAM

    RépondreSupprimer
  2. Ce brocard est aussi beau que ton récit. Félicitations

    RépondreSupprimer

Quand vous publiez un commentaire, voici la marche à suivre :
- Si vous avez un compte Google, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante "Commentaire"
- Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL