Accueil


Formation ACAFC 2021 : Formation Théorique à Gonsans le Dimanche 25 avril 2021.

Formation ACAFC 2021 : Formation Pratique à Mandeure le Dimanche 9 mai 2021.

Formation ACAFC 2021 : Epreuves Fin de Formation des Stagiaires + Journée des adhérents et Assemblée Générale à Gonsans le Dimanche 6 juin 2021

JFO FDC25 : Journées Formation Obligatoire 2021 : le Samedi 24 avril et 21 août 2021 à Gonsans



Lien Album Photo des Trophées ACAFC depuis 2016

Lien Album Photo des Trophées ACAFC avant 2016


lundi 30 décembre 2019

Une deuxième pour une première par David

 Une deuxième pour une première


En ces premiers jours d’ "hiver la terre pleure, le soleil froid, pâle et doux vient tard, et part de bonne heure / Ennuyé du rendez-vous" écrivait Hugo. Voici les quelques vers qui me vinrent à l’esprit en ce matin du 28 décembre 2019. Le mercure affiche -2°C, le vent nous fait grâce de sa clémence, le ciel est clair et les étoiles laissent place aux lueurs de l’aube à l’instant où j’arrive à la cabane de chasse. Après de cordiales salutations à mes camarades d’arme et l’aurore nous ouvrant les portes d’une journée propice à la quête d’un gibier encore insouciant, nous nous dirigeons vers nos postes respectifs.

Je peux alors admirer une nature étincelante de givre, les feuillus laissent apparaître leurs branches complétement dénudées et un épais tapis de feuilles mortes qu’on a plaisir à fouler jonche le sol. J’arpente ainsi les deux-cents derniers mètres du coteau que culmine le mirador du poste 12. Je m’installe donc le souffle encore haletant, mon matériel est vérifié, mes lames sont affutées, que dis-je, affilées mon cher Momo.

J’encoche ma flèche et j’attends. Mon rythme cardiaque redescendu, le silence reprend ses droits et je m’émeus : « Là, tout n’est qu’ordre et beauté / Luxe calme et volupté » dirait Baudelaire. Cet instant est soudain contrarié par les aboiements lointains des chiens et mon attention est brusquement happée vers ce point. En l’absence d’indices de ce côté, je tourne alors mon regard à l’opposé et vois poindre à 40 m un couple de chevreuils qui se dérobe tranquillement dans ma direction. Leurs regards sont tout entier voués aux chiens en approche mais ne semblent pour autant pas inquiétés.

J’arme mon arc et prie pour qu’ils se rapprochent encore. Ainsi soit-il, la chevrette s’arrête de profil à 25 m. C’est un peu loin j’en suis conscient mais je connais bien mon équipement et je sais que j’ai très peu dérive latérale à cette distance. Je décide de décocher et à mon grand dam, la flèche passe juste en dessous du buste de la bête. Contre toute attente et alors que j’imagine mes espoirs réduits à néant, le gibier ; surpris par l’impact du projectile quelques mètres plus loin ; se rapproche davantage de moi.

Après cette première exaltation, je tente de reprendre mes esprits. Tandis que la traque se poursuit, je saisis d’une main de velours encore frémissante une nouvelle flèche de mon carquois, l’encoche et réarme mon arc en ne quittant pas ma proie des yeux. Ce bref épisode de réaction me parait interminable et je vis un véritable paradoxe émotionnel. D’un côté, je suis convaincu que l’animal va me démasquer d’une seconde à l’autre ou qu’il va être effrayé par l’arrivée tonitruante de nos fidèles compagnons canidés. De l’autre, je suis consterné de voir cette si belle créature immobile, si proche et si paisible, inconsciente de la menace imminente qui pèse sur elle. 

Au moment fatidique où la tension atteint son comble, je décoche à nouveau ma flèche avec certitude dans un soulagement incommensurable. Cette dernière file dans une dernière danse vers son dessein et transperce de part en part l’animal qui ne semble lui-même pas comprendre ce qui lui arrive. Les indiens diraient qu’ "il est mort mais ne le sait pas encore". La chevrette entame alors quelques soubresauts dans une ultime chevauchée d’une dizaine de mètres, s’arrête, tressaille et s’effondre gracieusement sur le flanc.

Je descends du mirador et parcours 19 m jusqu’à la flèche ensanglantée qui trône fièrement plantée à même une branche morte à proximité du corps sans vie de ma victime. Je remercie mon seigneur et sonne la mort. De retour à la cabane de chasse, les faits révèleront une chevrette de 25 kg touchée en plein cœur.

Mes collègues me félicitent chaleureusement. Plus particulièrement, un membre de l’équipe qui, admiratif de l’état des deux dernières venaisons fléchées, dira que l’année prochaine tous devraient se mettre à la chasse à l’arc. Toute plaisanterie à part, c’est bien là ma plus grande fierté, à savoir, promouvoir la noblesse de notre pratique que j’aime considérer comme un art martial (de la chasse) et qui nécessite de fait une certaine exigence corporelle et spirituelle. Pour clore mon propos je vous propose 2 citations qui résument à mon sens assez bien ces 2 aspects :

- « Je ne crains pas l'homme qui a pratiqué 10.000 coups une fois, mais je crains l'homme qui a pratiqué un coup 10.000 fois. » Bruce Lee

- « Ne frappe pas pour gagner, frappe après avoir gagné » Miyamoto Musashi

David Bruey



 

samedi 28 décembre 2019

Fourrasses : 1er sanglier et gibier à l'arc pour Patrick

Les Fourrasses de Nancy, vendredi 20 décembre 2019

Installé à mon poste, depuis quelques dizaines de minutes, je vois venir dans ma direction deux chevrettes, qui se dérobent. Elles sont méfiantes. J’arme quand la première passe derrière des arbres mais la deuxième remarque le mouvement de l’armement et repartent dans la traque.
Bon, pas grave, et content, j’ai vu du gibier et eu une petite poussée d’adrénaline...
Un peu plus tard, arrive en face du moi légèrement sur ma droite, un, deux puis trois sangliers, ils sont extrêmement méfiants. Ils veulent sortir de la traque, mais avec une infinie précaution. Le premier, un animal d’une trentaine de kilos, prend la coulée qui même à mon poste, s’arrête à 15 mètres de moi dans des broussailles et baliveaux. Il se méfie mais ne me capte pas !
Il démarre pour traverser un petit layon, j’arme, vise et tire. Ma flèche est derrière. Loupé !!! il court très vite, les autres le suivent à vive allure. Je n’ai pas pris assez devant et arrêté mon mouvement, je pense !!!
Il en reste trois qui n’ont pas encore traversé ce petit layon. Je reprends une flèche dans le carquois, me concentre uniquement sur la mise en place de ma flèche, malgré que d’autres sangliers courent devant moi, relève mon arc, arme, et vise un autre sanglier. J’ai l’impression que je mets un quart d’heure pour faire cela. Mon cerveau me dit, “défaut de l’épaule”. Je suis calme malgré tout et concentré sur l’action présente. Je m’applique du mieux que je peux pour que la visette et le pin soit dans la bonne zone de l’animal. Je n’attends pas qu’il traverse le layon et profite d’une petite fenêtre de tir à 12 m de moi pour lâcher ma flèche. J’entends un “Floc” et le “couinement ” la bête rousse, qui bombe le dos à l’impact et court de plus belle.
Je suis confiant même si je sais que ce n’est pas encore gagné !
Ma flèche est plantée dans la terre, je ne bouge pas et me remémore la scène.
Un peu plus tard, les traqueurs arrivent vers moi, j’explique la situation. Je récupère ma flèche qui est rouge et constate du poil resté collé sur le tube. Le chien de Bernard suit la piste et à une cinquante de mètres plus loin, l’animal est retrouvé, les côtes transpercées de part en part.
Je suis super heureux, rassuré de l’issue de cet acte de chasse, et je dois l’avouer, un peu fier de moi. Je viens de prélever mon premier sanglier à l’arc.
 Je tiens à remercier Bernard qui nous accueille “Aux Fourrasses” dans une ambiance chaleureuse, et également Pat et toute l’agréable équipe de l’ACAFC qui nous enseignent, nous guident, nous transmettent leur passion et leur très grand savoir-faire.
Un grand Merci à vous tous.

Patrick SANDOZ








jeudi 26 décembre 2019

Décret n° 2019-1432 du 23 décembre 2019 relatif aux missions de service public des fédérations départementales des chasseurs concernant les associations communales de chasse agréées et les plans de chasse individuels

Paru aujourd'hui au Journal Officiel, une grosse réorganisation du fonctionnment de la chasse, des fédérations et des ACCA.
Bonne lecture ...

Bonne fêtes de fin d'année



Source : légifrance.fr

JORF n°0299 du 26 décembre 2019
texte n° 13



Décret n° 2019-1432 du 23 décembre 2019 relatif aux missions de service public des fédérations départementales des chasseurs concernant les associations communales de chasse agréées et les plans de chasse individuels
NOR: TREL1929044D

ELI: https://www.legifrance.gouv.fr/eli/decret/2019/12/23/TREL1929044D/jo/texte
Alias: https://www.legifrance.gouv.fr/eli/decret/2019/12/23/2019-1432/jo/texte

Publics concernés : tous publics, dont chasseurs, agriculteurs, sylviculteurs et usagers de la nature.
Objet : gestion des associations communales de chasse agréées et attribution des plans de chasse individuels par les présidents des fédérations départementales des chasseurs.
Entrée en vigueur : le texte entre en vigueur le lendemain de sa publication.
Notice : le décret, pris pour l'application de la loi n° 2019-773 du 24 juillet 2019 portant création de l'Office français de la biodiversité, modifiant les missions des fédérations des chasseurs et renforçant la police de l'environnement, modifie diverses dispositions réglementaires du code de l'environnement pour permettre le transfert aux présidents des fédérations départementales des chasseurs de missions exercées précédemment par le préfet concernant la gestion des associations communales de chasse agréées et l'attribution des plans de chasse individuels.
Références : le code de l'environnement modifié par le présent décret peut être consulté, dans sa rédaction issue de cette modification, sur le site Légifrance (https://www.legifrance.gouv.fr).

Le Premier ministre,
Sur le rapport de la ministre de la transition écologique et solidaire,
Vu le code de l'environnement, notamment ses articles L. 421-5 à L. 421-16, L. 422-2 à L. 422-27, L. 425-6 à L. 425-13, L. 429-1, R. 421-39, R. 422-1 à R. 422-81 et R. 425-1-1 à R. 425-13 ;
Vu le code des postes et des communications électroniques, notamment son article L. 100 ;
Vu la loi n° 2019-773 du 24 juillet 2019 portant création de l'Office français de la biodiversité, modifiant les missions des fédérations des chasseurs et renforçant la police de l'environnement, notamment le II de son article 13 ;
Vu les avis du Conseil national de la chasse et de la faune sauvage en date des 18 septembre 2019 et 16 octobre 2019 ;
Le Conseil d'Etat (section des travaux publics) entendu,
Décrète :
Article 1

Le code de l'environnement (partie réglementaire) est modifié conformément aux articles 2 à 24 du présent décret.

  • Chapitre Ier : Conditions d'exercice des missions de service public confiées aux fédérations départementales des chasseurs
    Article 2

    I. - L'intitulé de la sous-section 3 de la section 4 du chapitre Ier du titre II du livre IV est remplacé par l'intitulé suivant :


    « Sous-section 3
    « Missions de service public confiées à la fédération, ou auxquelles elle est associée ».


    II. - Dans cette sous-section 3, avant l'article R. 421-39, il est inséré un article R. 421-38-1 ainsi rédigé :


    « Art. R. 421-38-1. - Pour l'adoption des décisions relatives aux associations communales de chasse agréées et aux plans de chasse, le président de la fédération départementale ou interdépartementale des chasseurs peut déléguer sa signature à un agent placé sous son autorité.
    « Ces décisions sont publiées dans un répertoire des actes officiels de la fédération dans le mois suivant.
    « Ce répertoire est mis à la disposition du public sur le site internet de la fédération.
    « La diffusion du répertoire peut être effectuée à titre gratuit ou par vente au numéro ou par abonnement. »

    Article 3

    L'article R. 421-39 est ainsi modifié :
    1° Au 6°, après les mots : « associations communales et intercommunales de chasse agréées », sont insérés les mots : « , agrément de celles-ci et édiction des décisions relatives à leur territoire et aux sanctions disciplinaires » ;
    2° Après le 6°, il est inséré un 6° bis ainsi rédigé :
    « 6° bis Mise en œuvre du plan de chasse prévue à l'article L. 425-8 ».

  • Chapitre II : Associations communales de chasse agréées
    Article 4

    Le second alinéa de l'article R. 422-1 et l'article R. 422-3 sont abrogés.


    Les articles R. 422-2 à R. 422-73 sont ainsi modifiés :
    1° Aux articles R. 422-2, R. 422-12, R. 422-14, R. 422-15, R. 422-17, R. 422-31, R. 422-32, R. 422-34, R. 422-35, au I et au II de l'article R. 422-38, aux articles R. 422-39, R. 422-41, R. 422-52, aux premier et second alinéas de l'article R. 422-55, à ses trois occurrences dans l'article R. 422-56, à ses deux occurrences au 1° du II de l'article R. 422-57, à l'article R. 422-58, au 17° de l'article R. 422-63 et aux articles R. 422-66, R. 422-72 et R. 422-73, le mot : « préfet » est remplacé par les mots : « président de la fédération départementale des chasseurs » ;
    2° A l'article R. 422-12 et au second alinéa de l'article R. 422-17, les mots : « par arrêté » sont supprimés ;
    3° Aux articles R. 422-15, R. 422-35, R. 422-40 et R. 422-58, les mots : « au recueil des actes administratifs » sont remplacés par les mots : « au répertoire des actes officiels de la fédération départementale des chasseurs » ;
    4° A l'article R. 422-15, les mots : « son arrêté est publié au Recueil des actes administratifs et affiché » sont remplacés par les mots : « sa décision est publiée au répertoire des actes officiels de la fédération et affichée » ;
    5° Au second l'alinéa de l'article R. 422-17, les mots : « choisis sur des listes d'aptitude établies en application de l'article R. 111-4 du code de l'expropriation pour cause d'utilité publique ou » sont supprimés ;
    6° A l'article R. 422-18, les mots : « L'arrêté du préfet » sont remplacés par les mots : « La décision de désignation du commissaire enquêteur » ;
    7° A l'article R. 422-19 :
    a) Au premier alinéa, les mots : « L'arrêté du préfet est publié au recueil des actes administratifs et affiché » sont remplacés par les mots : « La décision du président de la fédération départementale des chasseurs est publiée au répertoire des actes officiels du président de la fédération et affichée » ;
    b) Au second alinéa, les mots : « L'arrêté est, en outre, inséré » sont remplacés par les mots : « La décision est, en outre, insérée » ;
    8° A l'article R. 422-32 :
    a) Aux premier et second alinéas, le mot : « arrête » est remplacé par le mot : « fixe » ;
    b) Au second alinéa, les mots : « et la transmet au président de la fédération départementale des chasseurs » sont supprimés ;
    9° Au dernier alinéa de l'article R. 422-35, les mots : « l'arrête » sont remplacés par les mots : « la fixe » et les mots : « l'arrêté d'agrément prévu » sont remplacés par les mots : « la décision d'agrément prévue » ;
    10° Au premier alinéa de l'article R. 422-39 et aux articles R. 422-55 et R. 422-56, le mot : « arrêté » est remplacé par le mot : « décision » ;
    11° A l'article R. 422-40, les mots : « L'arrêté prévu à l'article R. 422-39 est affiché » sont remplacés par les mots : « La décision prévue à l'article R. 422-39 est affichée » et les mots : « L'arrêté est publié » sont remplacés par les mots : « La décision est publiée » ;
    12° A la seconde phrase du deuxième alinéa de l'article R. 422-52, les mots : « Le président » sont remplacés par les mots : « Le président de l'association communale de chasse agréée » ;
    13° Au premier alinéa de l'article R. 422-55, à leurs deux occurrences dans l'article R. 422-56, au 1° et au 2° du II de l'article R. 422-57, les mots : « président de l'association » sont remplacés par les mots : « président de l'association communale de chasse agréée » ;
    14° Dans la première phrase de l'article R. 422-58, les mots : « sont arrêtées » sont remplacés par les mots : « sont décidées » ;
    15° A l'article R. 422-73, les mots : « par un arrêté » sont remplacés par les mots : « par une décision ».

    Article 6

    Les articles R. 422-2 à R. 422-77 sont ainsi modifiés :
    1° A l'article R. 422-2, les mots : « au règlement intérieur et au règlement de chasse » sont remplacés par les mots : « au règlement intérieur et de chasse » ;
    2° Au 3° du I de l'article R. 422-4, au 3° du I de l'article R. 422-38 et au 3° de l'article R. 422-72, les mots : « son règlement intérieur et son règlement de chasse » sont remplacés par les mots : « son règlement intérieur et de chasse » ;
    3° Au 1° de l'article R. 422-62, les mots : « par un règlement intérieur et par un règlement de chasse » sont remplacés par les mots : « par un règlement intérieur et de chasse » ;
    4° Au 16° de l'article R. 422-63, les mots : « au règlement intérieur ou au règlement de chasse » sont remplacés par les mots : « au règlement intérieur et de chasse » ;
    5° A la première phrase du premier alinéa de l'article R. 422-64 et au premier alinéa de l'article R. 422-76, les mots : « Le règlement intérieur » sont remplacés par les mots : « Le règlement intérieur et de chasse » ;
    6° A la deuxième phrase du premier alinéa de l'article R. 422-64 et aux deuxième et troisième alinéas de l'article R. 422-76, les mots : « le règlement de chasse » sont remplacés par le mot : « il » ;
    7° A l'article R. 422-73, les mots : « par le règlement intérieur et par le règlement de chasse » sont remplacés par les mots : « par le règlement intérieur et de chasse » ;
    8° Au 1° de l'article R. 422-74, les mots : « un règlement intérieur et un règlement de chasse » sont remplacés par les mots : « un règlement intérieur et de chasse » ;
    9° A l'article R. 422-77, les mots : « le règlement intérieur et le règlement de chasse » sont remplacés par les mots : « le règlement intérieur et de chasse » ;


    Au premier alinéa de l'article R. 422-23, après les mots : « une lettre recommandée avec demande d'avis de réception », sont insérés les mots : « ou un envoi recommandé électronique au sens de l'article L. 100 du code des postes et des communications électroniques ».
    Au troisième alinéa de l'article R. 422-23, aux articles R. 422-32 et R. 422-35, aux premier et deuxième alinéas de l'article R. 422-52, aux articles R. 422-55 et R. 422-56 et au 1° du II de l'article R. 422-57, après les mots : « par lettre recommandée avec demande d'avis de réception », sont insérés les mots : « ou par un envoi recommandé électronique au sens de l'article L. 100 du code des postes et des communications électroniques ».

    Article 8

    A l'article R. 422-42, les mots : « voies ferrées » sont remplacés par les mots : « voies ferrées, hors lignes à grande vitesse » et le mot : « routes » est remplacé par les mots : « routes, hors autoroutes ».

    Article 9

    Au second alinéa de l'article R. 422-58, les mots : « Cette publicité est également applicable aux » sont remplacés par les mots : « La formalité d'affichage mentionnée au précédent alinéa est également requise pour les ».

    Article 10

    Le 2° de l'article R. 422-62 est remplacé par les dispositions suivantes :
    « 2° Sont pourvues d'un conseil d'administration de trois, six ou neuf membres. »

    Article 11

    L'article R. 422-63 est ainsi modifié :
    1° Au 8°, les mots : « La fixation à six ans et » sont supprimés ;
    2° Le 9° est remplacé par les dispositions suivantes :
    « 9° Le renouvellement intégral tous les trois ans du conseil d'administration, et l'élection du bureau après chacun de ces renouvellements ; » ;
    3° Le 11° est remplacé par les dispositions suivantes :
    « 11° L'interdiction pour chaque membre présent à l'assemblée générale de détenir plus d'un pouvoir ; ».

    Article 12

    I. - A l'article R. 422-65, les mots : « des articles R. 422-82 à R. 422-94 » sont remplacés par les mots : « des articles R. 422-85 et R. 422-86 ».
    II. - L'article R. 422-86 est remplacé par les dispositions suivantes :


    « Art. R. 422-86. - L'arrêté ou la décision d'institution de réserve prévoit l'exécution d'un plan de chasse ou d'un plan de gestion cynégétique lorsque celui-ci est nécessaire au maintien des équilibres biologiques et agro-sylvo-cynégétiques. Les conditions d'exécution de ce plan doivent être compatibles avec la protection du gibier et la préservation de sa tranquillité.
    « Tout autre acte de chasse est interdit. »

  • Chapitre III : Plans de chasse individuels
    Article 13

    Au dernier alinéa de l'article R. 425-1-1, les mots : « les décisions mentionnées aux deuxième et troisième alinéas font l'objet sur ce territoire de décisions conjointes des préfets intéressés » sont remplacés par les mots : « les dispositions mentionnées au deuxième alinéa font l'objet d'arrêtés conjoints des préfets concernés. Les dispositions mentionnées au troisième alinéa font l'objet de décisions des présidents de chaque fédération départementale intéressée. »

    Article 14

    L'article R. 425-2 est remplacé par les dispositions suivantes :


    « Art. R. 425-2. - L'arrêté préfectoral prévu au deuxième alinéa de l'article L. 425-8 doit intervenir au moins un mois avant le début de chaque campagne cynégétique. Ce délai est ramené à trois semaines pour le plan de chasse relatif au sanglier et dans les départements autres que le Bas-Rhin, le Haut-Rhin et la Moselle.
    « Le nombre minimal et le nombre maximal d'animaux fixés par cet arrêté s'imposent aux plans de chasse individuels. »

    Article 15

    L'article R. 425-4 est ainsi modifié :
    1° Au I, les mots : « et être conformes à un modèle fixé par arrêté du ministre chargé de la chasse » sont remplacés par les mots : « et sont transmises selon les conditions fixées par arrêté du ministre chargé de la chasse » ;
    2° Le II est remplacé par les dispositions suivantes :
    « II. - Les demandes mentionnées au I sont adressées au président de la fédération départementale des chasseurs. » ;
    3° Au III, le mot : « préfet » est remplacé par les mots : « président de la fédération départementale des chasseurs » et les mots : « aux organismes mentionnés au II » sont supprimés ;
    4° Au V, les mots « à chacun des organismes départementaux intéressés conformément au II » sont remplacés par les mots : « à chacun des présidents des fédérations départementales des chasseurs » ;
    5° L'article est complété par un VI ainsi rédigé :
    « VI. - Dans les départements du Bas-Rhin, du Haut-Rhin et de la Moselle, le locataire d'un lot de chasse d'un ban communal envoie simultanément copie de sa demande de plan de chasse au maire concerné, ainsi qu'à la fédération départementale des chasseurs. Le maire peut formuler un avis ou une demande complémentaire auprès du président de la fédération départementale des chasseurs et du titulaire du droit de chasse. »

    Article 16

    L'article R. 425-5 est remplacé par les dispositions suivantes :


    « Art. R. 425-5. - Le président de la fédération départementale des chasseurs examine les demandes de plan de chasse individuel au vu, le cas échéant, des désaccords exprimés par des propriétaires dans les conditions prévues au III de l'article R. 425-4.
    « Les demandes de plan de chasse individuel portant sur un territoire s'étendant sur plusieurs départements sont transmises aux présidents des fédérations départementales intéressés. »

    Article 17

    L'article R. 425-6 est ainsi modifié :
    1° Les quatre premiers alinéas sont remplacés par les dispositions suivantes :


    « Art. R. 425-6. - Le président de la fédération départementale ou interdépartementale des chasseurs soumet les demandes de plan de chasse individuel et les demandes de révision annuelle des plans de chasse individuels triennaux à l'avis de la chambre d'agriculture, de l'Office national des forêts, de l'association départementale des communes forestières et de la délégation régionale du Centre national de la propriété forestière. Ces organismes se prononcent dans les délais fixés par arrêté du ministre chargé de la chasse. Dans les départements du Bas-Rhin, du Haut-Rhin et de la Moselle, les organisations représentatives des communes définies par arrêté du préfet sont également consultées.
    « Pour chaque demande de plan de chasse individuel annuel, les organismes mentionnés au premier alinéa émettent leur avis sur le nombre minimum et le nombre maximum d'animaux susceptibles d'être prélevés.
    « Pour chaque demande de plan de chasse triennal, les organismes mentionnés au premier alinéa émettent un avis portant : » ;


    2° Au dernier alinéa, les mots : « , dans les conditions prévues au premier alinéa de l'article R. 425-2 » sont supprimés ;
    3° Le dernier alinéa est complété par une phrase ainsi rédigée : « Toutefois, pour l'exercice de la chasse à courre, à cor et à cri, il n'est fait aucune distinction entre les animaux au sein d'une même espèce, sauf en ce qui concerne le cerf élaphe pour lequel il est seulement fait une distinction par sexe. »

    Article 18

    L'article R. 425-8 est ainsi modifié :
    1° La première phrase du premier alinéa est remplacée par les dispositions suivantes : « Dans les délais fixés par arrêté du ministre chargé de la chasse, le président de la fédération départementale des chasseurs notifie au demandeur le plan de chasse individuel annuel ou triennal ou la révision annuelle du plan de chasse individuel triennal. » ;
    2° Au deuxième alinéa, les mots : « par arrêté conjoint des préfets intéressés » sont remplacés par les mots : « par décision conjointe des présidents des fédérations départementales des chasseurs intéressés » ;
    3° Le dernier alinéa est supprimé.


    L'article R. 425-9 est ainsi modifié :
    1° A la première et à la dernière phrase de l'alinéa unique, le mot : « préfet » est remplacé par les mots : « président de la fédération départementale des chasseurs » ;
    2° Après les mots : « par lettre recommandée avec demande d'avis de réception », sont insérés les mots : « ou par un envoi recommandé électronique au sens de l'article L. 100 du code des postes et des communications électroniques » ;
    3° Il est ajouté un alinéa ainsi rédigé :
    « Sans préjudice des dispositions du premier alinéa, le préfet peut modifier les plans de chasse dans les cas mentionnés aux avant-dernier et dernier alinéas de l'article L. 425-8. Lorsqu'il est statué sur une telle demande, le silence gardé par le préfet dans un délai d'un mois vaut décision implicite de rejet. »

    Article 20

    L'article R. 425-10 est ainsi modifié :
    1° Au début du premier alinéa, est ajoutée la mention : « I. - » ;
    2° Au début du deuxième alinéa, est ajoutée la mention : « II. - » et au dernier alinéa, la référence : « au deuxième alinéa » est remplacée par la référence : « au II » ;
    3° Au début du troisième alinéa, est ajoutée la mention : « III. - » ;
    4° Au II résultant du présent article, les mots : « sur proposition du préfet de département formulée après avis du président de la fédération départementale des chasseurs et » sont remplacés par les mots : « sur proposition du président de la fédération départementale des chasseurs et après avis » ;
    5° Au deuxième alinéa du III résultant du présent article, les mots : « , le cas échéant, » sont supprimés ;
    6° Au dernier alinéa, le mot : « préfet » est remplacé par les mots : « président de la fédération départementale des chasseurs ».


    A l'article R. 425-10-1, le mot : « préfet » est remplacé par les mots : « président de la fédération départementale des chasseurs » et les mots : « par lettre recommandée avec accusé de réception » sont remplacés par les mots : « par lettre recommandée avec demande d'avis de réception ou par un envoi recommandé électronique au sens de l'article L. 100 du code des postes et des communications électroniques ».

    Article 22

    Au premier alinéa de l'article R. 425-12, après les mots : « les modalités de contrôle de l'exécution des plans de chasse », sont insérés les mots : « après concertation avec la fédération départementale ou interdépartementale des chasseurs et ».

    Article 23

    Au premier alinéa de l'article R. 425-13, les mots : « , sous une forme déterminée par le préfet, » sont supprimés.

    Article 24

    Le neuvième alinéa de l'article R. 426-8 est remplacé par les dispositions suivantes :
    « Au moins un mois avant la nouvelle campagne cynégétique, la fédération départementale ou interdépartementale des chasseurs transmet au préfet et présente à la commission départementale un bilan des dégâts de la dernière campagne, par espèce, par unité de gestion cynégétique, en volume, en valeur et en surface. Ce rapport constitue celui prévu par la dernière phrase de l'article L. 425-8. »

    Article 25

    Les dispositions du présent chapitre entrent en vigueur pour la campagne cynégétique 2020-2021.

    Article 26

    La ministre de la transition écologique et solidaire et la secrétaire d'Etat auprès de la ministre de la transition écologique et solidaire sont chargées, chacune en ce qui la concerne, de l'exécution du présent décret, qui sera publié au Journal officiel de la République française.


Fait le 23 décembre 2019.

Edouard Philippe

Par le Premier ministre :

La ministre de la transition écologique et solidaire,

Elisabeth Borne

La secrétaire d'Etat auprès de la ministre de la transition écologique et solidaire,

Emmanuelle War
gon

vendredi 13 décembre 2019

153,18 points : une belle médaille d'or

 153.18 pts !!!!!!!

C'est la cotation officielle définitive du brocard que j'ai fléché cet été dans le nord du Loir et Cher, sur le petit territoire d'un ami, que je ne remercierai jamais assez ...


En conséquence, il se situe à la 6ème place du département (sur 119 brocards du 41 médaillés inscrits au catalogue National).


Un grand moment d'adrénaline suivi d'un grand bonheur ....


 

 









 Ma première vision de lui à 100m ... mon coeur s'emballe ...






mercredi 11 décembre 2019

Ses 2 premiers gibiers à l'arc lors de la même journée de battue à Bucey-les-Gy (70)

 Bucey-lès-Gy - Samedi 7 décembre

3ème saison de chasse à l’arc, ma 1ère saison à Bucey.

Le matin nous nous retrouvons tous à la cabane de chasse pour les consignes, le Président nous indique les espèces que nous pouvons prélever pour la journée, tous chevreuils, biches, faons, cerfs de douze corps et sangliers de moins de 50 kilos.

C’est parti, tout le monde se dirige vers son poste, pour ma part, je suis placé au milieu de la traque.
Je place mon treestand auto-grimpant après avoir repérer une coulée. Perché à 3,5 mètres, je m’aperçois que ce n’est pas l’idéal, car bien sûr il y a un petit frêne qui me cache une partie de mon secteur de tir.

Après une bonne heure, j’entends un bruit dans les feuilles, voici une laie et 6 à 7 bêtes rousses qui passent à une vingtaine de mètres de mon poste, je siffle mais rien n’y fait… ils passent au galop, je ne décoche pas.

Une demi-heure plus tard, j’entends un chien au loin, je me retourne et... Oh surprise, un chevrillard passe presque à la même place que les sangliers, j’arme et là mon coup de sifflet le stoppe net sur le chemin, je décoche, il fait 3 mètres et se couche.

Fin de traque je retrouve ma flèche sur le chemin.
Heureux d’avoir fléché ma première bête !!!

Après le repas, redistribution des postes ; super, c’est un endroit que j’avais déjà eu quelques semaines auparavant.

Je m’installe, j’ai une vision à 360 degrés. Pendant un bon moment, je suis en alerte car les chiens mènent au loin, c’est un régal pour les oreilles.
Puis plus rien... il est plus de 16 heures, je suis presque assoupi assis sur mon siège, l’arc accroché sur le côté de mon arbre et là un bruit au loin, je me retourne surpris par trois biches et un faon à 50 mètres, je saisis mon arc et me lève en faisant attention de ne pas les effrayer, ils continuent leur chemin dans ma direction et ils s’arrêtent à environ 20 mètres, je décide de flécher le faon.
Je décoche !!! les biches et le faon s’éloignent à vivre allure, je me dis " - mince j’ai raté", je les suis du regard, ils sont à 60 ou 70 mètres de ma position et j’aperçois le faon qui ne suit plus la trajectoire des biches, je le perds de vue et j’entends un fracas contre un arbre, je suis rassuré.

Fin de traque, je descends de mon arbre et je vais constater le lieu où j’ai fléché le faon, il y a du sang, je retrouve ma flèche. Je marque la position et la direction de fuite et je demande une recherche avec un chien de sang.

Nous suivons la chienne (teckel) sur 150 mètres.
Nous découvrons le faon, mon tir a transpercé le cœur et à ce moment-là je ne réalise pas tout à fait ce qu’il vient de m’arriver, 2 bêtes fléchées dans la même journée !

Je reçois des félicitations de tous.

Thierry Barbier